Contenu principal

Solution transitoire trouvée avec Springer Nature

Le Consortium et Springer Nature se sont accordés sur une solution transitoire pour l’année 2019. Depuis le début des négociations en été 2018, les partenaires de négation ont cherché des solutions afin de prolonger les contrats en 2019. Il s’avère qu’un processus de transformation réussi vers l’Open Access nécessite plus de temps que prévu. Ainsi à la demande de Springer Nature, swissuniversities a adapté son agenda et s’est déclarée prête à négocier une solution intermédiaire pour 2019.

 

Le plan d’action pour la mise en œuvre de la stratégie nationale Open Access vise une adaptation des contrats avec les éditeurs scientifiques. Le Consortium des bibliothèques universitaires suisses et Springer Nature ont conclu un accord pour une solution transitoire pour l’année 2019. Il s’agit d’un pas en avant important vers le modèle « Read & Publish » souhaité par swissuniversities, dans lequel les abonnements seront remplacés par le paiement par article.

A la demande de swissuniversities et de la Conférence des bibliothèques universitaires suisses, le Consortium des bibliothèques universitaires suisses a conclu un accord avec Springer Nature pour l’année 2019. Cette prolongation des contrats avec Springer Nature contient des conditions avantageuses pour les hautes écoles suisses. De plus, dès 2019 une solution DDP (Deeply Discounted Price) pour les abonnements Print pour Springer Nature sera mise en place.

Les négociations avec Springer Nature se poursuivront en 2019. De même, les négociations prévues avec les maisons d’édition Elsevier et Wiley seront lancées.

Le responsable des négociations, Michael O. Hengartner, président de swissuniversities, est satisfait du résultat: «Le but de swissuniversities est clair: Open Access pour les publications scientifiques. Pour l’atteindre, swissuniversities cherche des solutions transitoires qui sont dans l’intérêt de la recherche et de la formation».