Contenu principal

Vérifient est équivalent

Les hautes écoles spécialisées vérifient si le diplôme étranger donnant accès aux études supérieures est équivalent à:

avec maturité professionnelle ou spécialisée ou

Equivalence avec une maturité professionnelle ou spécialisée (pour plus de détails, se reporter aux appréciations des pays publiées par le Swiss ENIC ainsi qu’à la Convention de Lisbonne)
Le diplôme étranger donnant accès aux études supérieures doit

  • correspondre, dans le pays qui le délivre, à une formation du degré secondaire II qui donne accès à l’enseignement supérieur dans le domaine de la formation professionnelle ;
  • avoir été obtenu dans le cadre d’une formation du degré secondaire II de trois ans au minimum ;
  • couvrir les branches d’enseignement général selon une juste proportion ;
  • attester d’une expérience dans une profession apparentée au domaine d’études choisi qui équivaut à l’expérience du monde du travail requise.

avec une maturité gymnasiale ou s’il s’agit

Equivalence avec une maturité gymnasiale et une expérience du monde du travail

  • Cf. liste de pays du Swiss ENIC qui détaille les conditions d’admission à l’université des titulaires d’un diplôme étranger d’études secondaires supérieures (études gymnasiales)
  • Le diplôme étranger donnant accès aux études supérieures doit, selon les recommandations du 7 septembre 2007 de la CRUS relatives à l’évaluation des diplômes d’études secondaires supérieures étrangers,
    • représenter, dans le pays qui le délivre, le degré le plus élevé de formation du degré secondaire II ;
    • donner un accès général, dans le pays qui le délivre, aux études universitaires ;
    • avoir été obtenu dans le cadre d’une formation du degré secondaire II de trois ans au minimum ;
    • couvrir un large canon des branches d’enseignement général.
  • Les hautes écoles spécialisées sont en droit d’exiger des titulaires d’un diplôme étranger donnant accès aux études supérieures une attestation d’admission. Si ces derniers ne peuvent pas produire cette attestation, ils ont la possibilité de se présenter à l’examen complémentaire des universités suisses (ECUS).
  • Les titulaires d’un diplôme étranger donnant accès aux études supérieures qui est équivalent à une maturité gymnasiale, mais délivré par un pays qui ne tombe pas sous le coup de la Convention de Lisbonne peuvent se présenter à l’ECUS.
  • Dans le domaine des arts, les candidats doivent en outre passer avec succès un examen qui prouve qu’ils sont aptes à suivre des études dans les hautes écoles spécialisées. Cet examen les dispense de justifier d’une expérience du monde du travail d’une année au moins.

Examen d’admission pour les titulaires d’un autre diplôme étranger

Les titulaires d’un autre diplôme étranger peuvent être admis à un examen (art. 4, al. 2 Ordonnance du DEFR concernant l’admission aux études dans les hautes écoles spécialisées), à condition que ce diplôme soit considéré dans le pays qui le délivre comme un diplôme donnant accès aux études supérieures et qu’il ait été obtenu dans le cadre d’une formation du degré secondaire II de trois ans au minimum.
Les hautes écoles spécialisées décident s’il y a lieu de proposer ou non un tel examen. Dans le cadre de la procédure d’admission, elles évaluent le niveau de culture générale spécifique des candidats en vue d’établir s’ils sont aptes à effectuer des études dans telle ou telle filière d’études.