Contenu principal

Priorités stratégiques des hautes écoles suisses pour 2025–28

swissuniversities élabore tous les quatre ans une planification stratégique à l'intention de la Conférence suisse des hautes écoles. Les objectifs et mesures communs des hautes écoles y sont formulés et les contributions fédérales nécessaires sont calculées conformément à l'art. 47 LEHE.

Pour les hautes écoles suisses, les objectifs suivants sont au centre des préoccupations pour les années 2025–28 : garantir l'excellence internationale, maintenir la haute qualité de l'enseignement, de la recherche et de l'innovation, renforcer leur intégration dans le tissu social et économique de la Suisse et partager le savoir avec un large public. La réalisation de ces objectifs requiert l'engagement et la coordination de tous les acteurs de la formation, de la recherche et de l'innovation, le soutien de l'Etat ainsi que la mise à disposition de moyens financiers adéquats pour concrétiser les mesures.

Les financements des pouvoirs publics aux universités cantonales et aux hautes écoles spécialisées garantissent une qualité élevée dans l'enseignement ainsi que l’excellence de la recherche fondamentale et appliquée. Dans ce contexte, les hautes écoles sont optimisées en permanence. Les gains d'efficience qui peuvent encore être réalisés sont donc marginaux.

Par conséquent, la croissance des contributions fédérales, attribuées notamment sur la base du nombre d'étudiant·es, doit pouvoir suivre celle du nombre d'étudiant·es. Ce n’est qu’ainsi que la qualité actuelle pourra être maintenue dans un environnement marqué par une augmentation des coûts de la recherche.

De plus, la non-association de la Suisse à Horizon Europe entraîne une perte financière nette pour les hautes écoles, qui y obtenaient jusqu’à présent un nombre croissant de financements de projets de recherche.  Celle-ci entraîne une augmentation des coûts des coopérations avec l'étranger, qui doivent être renouvelées et redéfinies. Parallèlement, la transformation numérique en cours exige des investissements considérables de la part des hautes écoles.

swissuniversities plaide ainsi pour un scénario de croissance de 3,5% (en termes réels). Il s’agit de la condition pour éviter une stagnation ou un recul de la qualité de l’enseignement exceptionnel dispensé au sein des hautes écoles suisses ainsi que de l’excellence dans la recherche fondamentale et appliquée qui y est menée.

Conformément au mandat de la CSHE, swissuniversities déposera à fin octobre 2022 des esquisses de projet pour les contributions liées à des projets dans les domaines de l'égalité et de l’équité des chances, du développement durable et de la digitalisation.

Plus d'informations sur la Stratégie et planification de swissuniversities.

 

La documentation (en haut à droite) contient toutes les publications, positions et documents de swissuniversities.