Contenu principal

Négociations avec les éditeurs internationaux

Dans le cadre de la stratégie nationale Open Access, l’adaptation des contrats passés avec les éditeurs scientifiques constitue un objectif essentiel.

La stratégie nationale Open Access et son plan d’action développent la vision selon laquelle toutes les publications financées par les pouvoirs publics seront en accès libre en 2024. Pour parvenir à cet objectif, il est indispensable de disposer d’accords avec les éditeurs scientifiques permettant une publication ouverte des articles et monographies sans que cela ne crée de surcoûts pour les hautes écoles suisses. Dès lors le comité de swissuniversities a adopté une nouvelle stratégie en matière de négociation avec les éditeurs qui privilégie le modèle « Read & Publish ». Cette approche sera appliquée dès cette année pour les négociations avec l’éditeur Springer Nature et, il est prévu d’en faire de même en 2019 avec les éditeurs Elsevier et Wiley. Avec cette nouvelle approche, les hautes écoles suisses participent ainsi à renforcer la position des institutions d’enseignement et de recherche dans leur rôle de producteurs et d’utilisateurs des publications scientifiques.

Le modèle « Read & Publish » prévoit que les hautes écoles financent les coûts de publication et paient un tarif fixe à la lecture et au téléchargement des articles et ouvrages publiés, en remplacement des abonnements classiques dont les tarifs fluctuaient selon les revues. Il convient ici de rappeler que les hautes écoles suisses ont dépensé en 2015 70 millions de francs pour l’accès aux publications scientifiques uniquement, ainsi que 6 millions pour la publication d’oeuvres en Open Access. Cela témoigne de l’importance des flux financiers dans ce domaine. 

L’équipe de négociation est composée du président de swissuniversities et recteur de l’Université de Zürich Prof. Dr Michael O. Hengartner ainsi que du recteur de l’Université de Genève Prof. Dr Yves Flückiger. Deux représentants des chercheurs sont également intégrés, dont le Prof. Dr Michael Ambühl, ancien secrétaire d’Etat et professeur en négociation et gestion des conflits à l’ETHZ, et le Prof. Dr Marc Robinson-Rechavi, professeur de bioinformatique à l’Université de Lausanne. L’équipe est complétée par des directeurs et experts des bibliothèques des hautes écoles, lesquelles assurent la coordination de la démarche via leur consortium en charge des licences pour les ressources électroniques.

PDF Communiqué de presse

Contacts: Josefa Haas, Responsable de la

communications@clutterswissuniversities.ch, +41 31 335 07 34