Contenu principal

Impact de la guerre en Ukraine sur la coopération avec les chercheurs et les étudiants russes

Le comité de swissuniversities observe avec une grande inquiétude l'évolution de la guerre en Ukraine et son impact sur la coopération avec les chercheurs et les étudiants russes. Lorsque les accords politiques et les règles de la diplomatie sont suspendus de manière unilatérale, de nombreux domaines de la science restent liés grâce à une conception commune de la liberté scientifique et de l'intégrité académique. Cette coopération scientifique ne doit pas servir à soutenir la politique belliqueuse du gouvernement russe qui, par cette guerre d'agression, viole des principes fondamentaux des droits de l’homme, du droit international et des valeurs européennes fondatrices. Dans ce sens, le Comité de swissuniversities recommande aux hautes écoles suisses d’examiner leurs coopérations scientifiques avec des hautes écoles en Russie et de les suspendre là où un tel danger existe.

En même temps, l’ensemble de la communauté scientifique en Russie ne doit pas être réprouvée en raison de cette guerre dont elle n’est nullement responsable. Le Comité de swissuniversities se prononce donc en faveur d'un soutien aux institutions ainsi qu'aux chercheurs/chercheuses et aux étudiant-e-s en Russie qui souffrent de la situation actuelle et qui s'engagent dans la mesure du possible en faveur des valeurs et de l'ordre juridique européens. En outre, il protège les chercheurs/chercheuses et les étudiant-e-s ukrainien-ne-s et russes dans les hautes écoles suisses et s'engage pour une collaboration pacifique entre leurs chercheurs/chercheuses, enseignant-e-s et étudiant-e-s, indépendamment de leur nationalité.