Contenu principal

Le Conseil fédéral rompt les négociations pour un accord-cadre - Déclaration de swissuniversities

La Suisse et l'UE doivent trouver de nouveaux scénarios pour réguler leurs relations. Le non du Conseil fédéral à l'accord-cadre marque une nouvelle période d'incertitude dans les relations de la Suisse avec l'UE. Cela vaut également pour les hautes écoles.

Dans les mois à venir, le cap sera mis sur la participation aux programmes de recherche Horizon Europe. L'UE a clairement indiqué qu'elle considère qu'un accord-cadre est une condition préalable à la participation de la Suisse. La recherche suisse perdra ce qui était auparavant un accès égal au plus important réseau international de recherche. L'association de la Suisse aux programmes de formation Erasmus+ est également d'une importance capitale pour la mise en réseau stratégique des hautes écoles suisses. La coopération internationale est une condition préalable à l'innovation et à l'excellence. A l'avenir, la Suisse risque un affaiblissement de son attractivité et de sa compétitivité et donc la perte de sa position de pointe au niveau international dans le domaine de la recherche. De manière générale, des relations stables avec l'UE semblent également indispensables pour la Suisse en tant que centre de recherche et d'innovation. Dans ce contexte, swissuniversities demande au Conseil fédéral d'indiquer comment il entend contrer ce risque et inscrire les relations avec l'Union dans la durée.