Contenu principal

FAQ

Formalités d’inscription

Quelle est la date limite d’inscription pour les études de médecine ?

Toute personne souhaitant entreprendre des études de médecine doit s'inscrire auprès de swissuniversities au plus tard le 15 février de la même année, qu'il s'agisse d'une haute école avec ou sans test d'aptitudes. L'inscription se fait exclusivement en ligne. Dans le cas d'une inscription dans une haute école avec un test d'aptitudes, une inscription supplémentaire pour le test d'aptitude est indispensable.

Les changements entre des hautes écoles exigeant un test d’aptitudes et celles qui n’en exigent pas sont-ils possibles après l’inscription ?

Une fois le délai d’inscription passé (15 février), il n'est à aucun moment possible de passer d'une haute école avec un test d'aptitudes à une haute école sans test d'aptitudes. Les changements entre les hautes écoles sans restriction d'admission ne seront plus non plus possibles.
Les demandes de changement de haute école et/ou de discipline au sein des hautes écoles dont l’accès est limité par le test d’aptitudes peuvent être adressées à swissuniversities (med@clutterswissuniversities.ch)

jusqu’au délai d’inscription du test (45 jours avant le test, soit le 23 mai 2023). Les demandes de changement qui seront déposées après ladite date ne sont plus prises en compte.

Qui est responsable pour les demandes de changement de haute école et/ou de discipline après une inscription réussie ?

Une fois l'inscription effectuée, ce sont les hautes écoles concernées qui sont responsables de l'évaluation des demandes de changement d'université et/ou de discipline, et non swissuniversities.

En cas de changement de discipline, les conditions d'admission de la discipline cible doivent également être remplies. En particulier, le résultat du test d'aptitudes requis pour la discipline correspondante. Il peut être nécessaire de repasser le test d’aptitudes. En outre, il doit encore y avoir des places d'étude disponibles dans la discipline souhaitée. En raison de l'utilisation maximale de la capacité visée dans chaque discipline au moment de l'admission, cela ne peut être attendu dans tous les cas.

Conditions d’admission

Quelles sont les conditions générales d’admission aux études de médecine ?

L’admission aux études de médecine est soumise aux mêmes dispositions que les autres filières d’études des hautes écoles suisses. D’autres conditions d’admission peuvent être établies sur cette base ; elles vous sont présentées ci-dessous. Les étrangères et étrangers qui
désirent entreprendre des études de médecine en Suisse sont soumis à des conditions d’admission particulières. Pour tout renseignement supplémentaire à ce sujet, veuillez consulter les hautes écoles.

Quelles sont les conditions d’admission pour les Suissesses et Suisses titulaires d’un certificat de maturité étranger ?

Les Suissesses et les Suisses domicilié-e-s à l’étranger ont la possibilité d’entreprendre des études de médecine en Suisse dans la mesure où ils remplissent les conditions d’admissionde la haute école choisie. La haute école concernée est compétente pour traiter des questions
relatives aux conditions d’immatriculation, en particulier concernant la reconnaissance des certificats de maturité étrangers.

Quelles sont les conditions d’admission pour les étrangères et étrangers domiciliés-es en Suisse ?

L’admission de candidates et candidats étrangères-es aux études de médecine et de la chiropractie est soumise aux dispositions réglementaires des hautes écoles concernées.

Selon la « Recommandation du Conseil des hautes écoles relative à l’accès de candidats étrangers aux études de médecine en Suisse » du 27 février 2020 certaines catégories de futurs-es étudiants-es étranger-ères sont sur un pied d'égalité avec les candidats suisses. Les groupes mentionnés dans la Recommandation peuvent s'inscrire à la filière d’études en médecine. Important : Ces conditions doivent déjà être remplies au moment de la date limite de dépôt des demandes auprès de swissuniversities (15 février de l'année au cours de laquelle les études peuvent être commencées), et les documents de preuve doivent être présentés au plus tard à cette date.

Quelles sont les conditions d’admission pour les étrangères et étrangers domiciliés-es à l’étranger qui souhaitent entreprendre des études de médecine en Suisse ?

La capacité d'accueil en médecine dans les hautes écoles suisses est dépassée chaque année.

Afin de préserver la qualité de l’enseignement, des restrictions d'admission aux études en médecine ont été introduites en 1998. Par conséquent, il n’est par principe pas possible d'admettre des ressortissants-es étrangers-ères résidant à l'étranger aux études de médecine en Suisse (même pas pour une partie des études).

Reconnaissance des prestations d’études fournies à l’étrange

Les prestations d’études fournies à l’étranger peuvent-elles être reconnues lorsqu’un-une étudiant-te commence ou poursuit des études de médecine en Suisse ?

La question de la reconnaissance des prestations d’études fournies à l’étranger doit être clarifiée avec la haute école dans laquelle l’étudiant-te souhaite étudier en Suisse. Pour autant que les conditions d'admission soient remplies, la haute école décidera s'il est possible d'entrer dans une année académique supérieure.

Dans le cas contraire, les études de médecine devraient être reprises dès la première année, une partie des examens déjà réussis à l’étranger pourrait néanmoins être prise en compte lors de son premier examen préliminaire.

Procédure avec test d’aptitude

Quelles sont les particularités de la chiropractie?

Les places en chiropractie sont attribuées en même temps que les places en médecine humaine, ce qui signifie que l’admission est soumise à la même valeur-seuil dans ces disciplines.

Où et quand le test d’aptitudes a-t-il lieu et dans quelle langue peut-il être effectué ?

Le test a lieu le vendredi de la semaine civile 27. Le test peut être passé en allemand dans les centres d'examen de Bâle, Berne, Coire, Lucerne, Saint-Gall et Zurich. À Fribourg, le test ne peut être passé qu'en français et à Lugano qu'en italien. Lors de l'inscription à l'AMS, il faut choisir un lieu de test qui propose le test dans la langue souhaitée.

Les trois formes linguistiques sont-elles comparables ?

Le test est traduit en français et en italien au cours d'un processus élaboré en plusieurs étapes et aligné sur les expressions communes utilisées au niveau "maturité". S'il existe néanmoins des différences dues à l'adaptation, celles-ci sont déterminées par la procédure DIF et compensées par des points de bonus.

Le test d’aptitude n’a-t-il lieu qu’une fois par an ?

Le test n’a lieu qu’une fois par an, simultanément sur tous les sites. Il n'est pas possible d'effectuer le test à d'autres dates dans la même année. Puisque toutes les tâches en Allemagne et en Suisse ont été testées de manière très approfondie dans des conditions d'urgence, pour des raisons économiques, un test de même difficulté ne peut être compilé qu'une fois par an.

A partir de quel moment est-il possible de passer le test d’aptitude ?

Les candidat-e-s ne peuvent passer le test d’aptitudes aux études de médecine que s’il est vraisemblable qu’ils rempliront les conditions d’admission au moment de la rentrée de l’année du test (sous réserve de l’obtention de son certificat de maturité). La condition préalable est une inscription auprès de swissuniversities jusqu’au 15 février.

Comment s’inscrit-on au test d’aptitudes ?

Toutes et tous les futurs-es étudiants-es en médecine humaine, médecine dentaire, médecine vétérinaire et chiropractie qui souhaitent commencer leurs études en automne doivent en cas de numerus clausus s'inscrire au test d'aptitudes auprès de swissuniversities au plus tard 45 jours avant le test en versant une participation aux frais de CHF 300. Si l'on souhaite que le résultat du test obtenu l'année précédente soit reporté et qu’on ne souhaite pas répéter le test d’aptitudes, vous devez faire créditer votre résultat de l'année précédente dans le même délai. Tous ceux qui se sont déjà inscrits aux études de médecine auprès de swissuniversities avant le 15 février peuvent s'inscrire au test d’aptitudes.

Seuls les versements respectivement le report des résultats du test sont effectués dans les délais, peuvent être considérés comme une inscription valable. Toutes les personnes inscrites dans les délais recevront une invitation au test d’aptitudes avant la date du test de la part de swissuniversities contenant des informations détaillées sur son déroulement (lieu, arrivée, repas, etc.).

Comment le test est-il structuré ?

Le test d'aptitudes aux études de médecine est un test d'aptitudes cognitives. Il couvre les compétences cognitives qui sont d'une importance capitale pour la réussite des études de médecine en Suisse. Le test comporte neuf groupes d’exercices qui sont accomplies les unes après les autres. Le tableau suivant indique les groupes d’exercices de l’AMS, le nombre d’exercices demandées par groupe, le nombre de points pouvant être obtenus par groupe ainsi que le temps disponible pour les accomplir.

Quand et comment est-on informé des résultats du test ?

Les résultats du test ainsi qu’un ordre écrit relatif à l’attribution d’une place d’études sont communiqués par écrit aux candidats-es au début du mois d’août par la haute école à laquelle ils se sont inscrits-es.

Quelle est l’étape suivante après avoir été informé du résultat du test ?

Tous les candidats-es auxquels une place d’études aura été attribuée recevront des informations de la part des hautes écoles au sujet de la procédure d’immatriculation.

Est-on certain de pouvoir étudier dans la haute école de son choix ?

L’obtention de résultats suffisants au test ne garantit pas l’attribution d’une place d’études dans la haute école indiquée en premier choix. L’admission s’effectue à l’échelon national et elle dépend des capacités disponibles et du nombre d’inscriptions dans chaque haute école. Il faut dès lors s’attendre à des transferts qui sont opérés sur la base de critères précis et en tenant compte, dans la mesure du possible, de la liste de préférences des personnes inscrites. Les transferts entre les hautes écoles exigeant un test d’aptitudes et celles qui n’en demandent pas sont cependant exclus.

Que se passe-t-il au cas où des personnes inscrites ne souhaitent pas étudier la médecine humaine, dentaire ou vétérinaire ou la chiropractie lors de l’année en question ?

Dans ce cas, le test d’aptitudes peut être repassé au plus tôt l'année suivante, à condition que vous vous réinscriviez auprès de swissuniversities avant le 15 février de l'année en question pour une formation en médecine humaine, dentaire, vétérinaire ou chiropractie. Au lieu de repasser le test, il est également possible de reporter le résultat du test de l'année précédente. Autrement, il est possible d'étudier une matière non médicale à partir du semestre d'automne de la même année, à condition que l’inscription auprès de la haute école concernée se fasse dans les délais impartis.

Peut-on passer le test et – suivant les résultats obtenus – commencer d’autres études au semestre d’automne de la même année ?

Les futurs étudiantes et étudiants en médecine qui ne peuvent obtenir une place sur la base de leurs résultats à l’examen ont la possibilité de suivre des études non médicales à partir du semestre d'automne.

Pour être admis-mise dans une filière d’études non médicale d’une autre haute école, il suffit en principe – hormis quelques exceptions prévues dans certaines disciplines – de s’inscrire dans cette haute école immédiatement après réception des résultats du test d’aptitudes. Vous trouverez de plus amples informations sur les exceptions à ce principe en consultant les sites internet des différentes hautes écoles.


En revanche, si vous désirez toutefois conserver la possibilité de commencer des études non médicales à l’Université de Zurich ou à l’EPF Zurich, vous devez impérativement vous y inscrire jusqu’au 30 avril. Les questions à cet égard doivent être adressées à la haute école concernée.

Un résultat d'examen de cette année est-il encore valable l'année prochaine ou doit-on repasser le test d’aptitudes si on ne peut ou ne veut pas commencer ses études de médecine avant l'année suivante ?

La question de la répétition du test d’aptitudes est réglée dans les ordonnances en la matière. Celles-ci prévoient que les personnes qui se réinscrivent auprès de swissuniversities dans le délai d’une année après la passation du test d’aptitudes et avant le 15 février peuvent renoncer à un test de répétition. Dans le cas où une personne répète le test lors d'une nouvelle inscription, le résultat du test "le plus récent" de la répétition compte toujours pour la candidature.

Quant à la garantie de l'équivalence des performances de test de différentes années de test, il convient de noter ce qui suit : Les résultats de l’AMS utilisés pour l'admission (rang percentile du test et rang moyen de tous les groupes de tâche) sont directement transférables à l'année suivante en raison de leur standardisation (seules les valeurs de points ne sont pas comparables entre les années). Les détails se trouvent dans la rubrique résultats des tests.

L'acceptation d'une place d'étude d’une année ne garantit pas automatiquement une place d'étude pour l'année suivante. Le seuil d'admission peut être plus élevé l'année suivante parce que (1) la demande d'études de médecine augmente et (2) si les rangs en pourcentage rapportés de l'AMS se réfèrent à tous les participants-es d’une année et ne correspondent pas aux rapports en pourcentage au sein de chaque discipline individuelle.

Quelle est la meilleure façon de se préparer au test d'aptitudes ?

Pour la préparation nous vous recommandons de vous familiariser avec la structure et les tâches de l'AMS en lisant la Test Info 2022 et les exemples d’exercices. Dans ces documents, vous trouverez également d'importants conseils ainsi que d’éléments essentiels sur la façon de travailler dans les différents groupes de tâches. En outre, trois versions originales de l'AMS sont disponibles en librairie avec lesquelles vous pouvez vous préparer pour l'AMS.

Pour quelles hautes écoles et quelles disciplines faut-il passer un test d’aptitudes?

Le test d'aptitudes est utilisé comme procédure de sélection pour les d'études en médecine humaine, de chiropractie, de médecine vétérinaire et de médecine dentaire des universités de Bâle, Berne, Fribourg et de l'université de Zurich (y compris les « tracks » Zurich-Lucerne et Zurich-Saint-Gall), de l'Università della Svizzera italiana ainsi que l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). La condition préalable est que les capacités d'admission basées sur les préinscriptions auprès de swissuniversities au 15 février soient dépassées de plus de 20%. C'est le cas chaque année depuis 1998 et l'on peut supposer que cette valeur limite sera dépassée chaque année.

En revanche, dans les universités de Lausanne, Genève et Neuchâtel, des mesures de sélection intra-universitaire sont prises à la fin de la première année. Il n'est pas nécessaire de passer un test d'aptitudes.

L'inscription aux études de médecine auprès de swissuniversities est indispensable, indépendamment de la réalisation d'un test d'aptitudes.

 

Responsabilités

Qui est responsable de la procédure d'admission aux études de médecine ?

La responsabilité politique de la procédure d'admission aux études de médecine incombe à la Conférence suisse des hautes écoles CSHE. Il s'agit notamment de la responsabilité du contenu de la procédure de sélection et de la recommandation aux cantons de l'application d'un numerus clausus. La responsabilité opérationnelle de la procédure d'admission aux études de médecine incombe à swissuniversities. Sous mandat de la CSHE, swissuniversities est, à l'échelle nationale, l’association responsable de l'organisation de la procédure d’admission aux études de médecine ainsi que de la procédure de sélection dans les hautes écoles qui limitent les places d’études. swissuniversities est ainsi l’association responsable à contacter pour les futurs étudiants-es qui souhaitent s’inscrire pour une place en première année d'études de médecine ainsi que pour les participants-es au test d'aptitudes. Le Centre pour le développement de tests et le diagnostic (CTD) de l'Université de Fribourg est chargé de créer chaque année une nouvelle version du test d'aptitudes aux études de médecine AMS pour les hautes écoles qui limitent les places d'études.