Contenu principal

Les animaux dans la recherche

La Suisse est à la pointe de l’innovation et du développement, notamment grâce aux projets de recherche de qualité menés dans les hautes écoles du pays.

Pour répondre à des questions scientifiques, les chercheurs ont recours à des modèles qui peuvent être in silico (modèles informatiques), in vitro (cultures cellulaires) et in vivo (animaux). Les modèles in silico et in vitro sont privilégiés autant que possible, mais le recours à des modèles animaux reste parfois nécessaire.

swissuniversities promeut alors activement un traitement respectueux et responsable des animaux lors d’expérimentations in vivo et ses membres s’engagent à respecter des conditions cadres strictes.

Lors de la votation sur l'initiative « Oui à l’interdiction de l’expérimentation animale et humaine – Oui aux approches de recherche qui favorisent la sécurité et le progrès » du 13 février 2022, le peuple suisse a réaffirmé son soutien à la recherche responsable menée dans les hautes écoles du pays. Afin de soutenir les institutions concernées dans leur effort de transparence et de dialogue avec le public sur l’utilisation d’animaux dans la recherche, swissuniversities a mis sur pied la commission STAAR (Swiss Transparency Agreement on Animal Research).

Pour soutenir des actions concrètes dans ce domaine, swissuniversities a nommé un délégué à l’expérimentation animale et mis en place le réseau suisse des animaleries (Swiss Animal Facilities Network – SAFN). Le SAFN a pour but de coordonner les activités actuelles et futures des animaleries des hautes écoles suisses, notamment en ce qui concerne les rongeurs.

    Le réseau a en outre publié des fiches d'information sur différents thèmes dans le domaine de la recherche et de l'expérimentation animale en Suisse :